Global TV Saint-Tropez

NEWS SAINT TROPEZ JT TROPEZIEN DU 25/07/14

Durée : 21min 27sec | Postée : 25/07/2014 | Chaîne : JT Tropézien
Partager | Exporter | Notez


JT Tropézien: " Y a-t-il un artiste dans Saint-Tropez? "

C'est sous ce titre volontiers provocateur que nous avons réuni, pour ce quatrième JT, Daniel Hechter, collectionneur, Yoyo Maeght, petite fille de marchands d'art et deux jeunes auteurs, blonds, beaux et talentueux: Anaïs Jeanneret et Fabrice Humbert. La discrète épouse de Vincent Bolloré venant d'obtenir le Prix Mauriac de l'Académie française pour son livre "La solitude des soirs d'été". Tandis que Fabrice Humbert continue à cartonner avec "Avant la chute" tout en se préparant à entrer en tournage le 22 septembre avec "L'origine de la violence" qu'adapte Elie Chouraqui. 

 

La question est donc: Saint-Tropez a-t-il toujours cette aura créative qui attirait les peintres (Derain, Pégurier, Matisse, Bonnard, Lartigues), les écrivains (Colette, Sagan, Duras), les acteurs (Orson Welles, Delon, Romy, Michèle Morgan) les musiciens (Boris Vian, Trenet, France Gall, Eddy, Aznavour, Johnny) ou encore le croqueur de génie de Saint-Tropez: Sempé, dont nous vous remémorons cette phrase : "Devant tant de beauté, un seul mot me vient à l'esprit: pognon!" 

Pognon oui, mais pognon éclairé d'où la présence de grands collectionneurs comme Pinault, Arnaud et notre invité de ce jour: Daniel Hechter, collectionneur autodidacte qui a su réunir en 40 ans, 255 oeuvres dans une collection homogène et sensible grâce à un oeil et un coeur qui achètent "sans tactique" mais de façon instinctive et irrépressible, nous rappelant les liens "naturels" qui unissent la mode et l'art contemporain. Lui s'est inspiré de Vazarely tandis que YSL créait ses fameuses robe Mondrian. 

 

Il y aurait plus de collectionneurs que d'artistes à Saint-Tropez, plus de consommateurs que de créatifs et pourtant Saint-Tropez par sa "beauté inaltérable" comme le dit Daniel, "par cette comédie humaine sans cesse renouvelée" comme le souligne la douce Anaïs, ou encore par ce "microcosme ultra surchauffé où tout peut se passer" ainsi que l'imagine notre romancier Fabrice, Saint-Tropez reste un lieu d'inspiration. La vie même qu'on y mène l'est, les rencontres, l'ouverture, cet état de "disponibilité permanente" dans lequel il fait bon vivre laisse encore de belles heures à ceux qui sauront inventer une histoire, révasser sur les hauteurs de la Chapelle Saint-Anne, contempler le clocher depuis un bateau qui mouille face à ce petit port coloré et vivant qui se laisse croquer, photographier, décrire comme il l'a toujours fait. Sans crainte ni réserve, car Saint-tropez sera toujours Saint-Tropez. Plus riche que les millions d'yeux qui se sont déjà posés sur lui.

 

Donc oui, il y a des artistes à Saint-Tropez: des artistes de la vie!

.


google-site-verification: googleb25b4b250fac951d.html